Courtier Prêt Immobilier Angers

Le profil emprunteur


Vérifié le 21/03/19
Une banque évalue la qualité d'un dossier de prêt immobilier au travers de plusieurs paramètres, qui, combinés entre eux, détermine le profil de l'emprunteur :

La pérennité des revenus et de la situation professionnelle
La qualité d'un dossier de prêt immobilier diffère selon que l'emprunteur soit en CDI, CDD, en intérim, dans la fonction publique, chef d'entreprise ou micro-entrepreneur. Une banque préférera évidemment une personne en CDI ou dans la fonction publique.
Le statut professionnel détermine aussi la méthode de calcul des revenus pris en compte par la banque (le net imposable cumulé de l'année, la moyenne des 24 derniers mois, la moyenne des trois derniers bulletins de paie,..)



Le taux d'endettement
Le taux d'endettement est la part du revenu disponible consacrée aux remboursements des charges récurrentes (loyer versé, mensualité de prêt immobilier ou personnel, loyer d'un leasing, une pension alimentaire,…). Il s'exprime en pourcentage. Il est d'usage que le taux d'endettement soit autour des 33% (en tant que locataire ou propriétaire de sa résidence principale).
Pour les projets locatifs, les banques acceptent que le taux d'endettement soit supérieur aux 33%.


Exemple : les revenus professionnels du foyer sont de 2.850€ mensuels. Il y a un crédit immobilier de 700€ par mois et un prêt automobile de 120€ par mois. Le taux d'endettement est de ((700€+120€)/2.850€)*100 soit 29,47%.


Le reste à vivre
C'est la différence entre les revenus du foyer et la somme des prêts. Chaque banque se fixe un barème "reste à vivre minimum" à respecter en fonction du nombre de personnes au foyer.

Exemple : les revenus professionnels du foyer sont de 2.850€ mensuels. Il y a un crédit immobilier de 700€ par mois et un prêt automobile de 120€. Le reste à vivre est de 2.850€ - 700€ - 120€ = 2.030€


Le saut de charge
Le saut de charge est la différence entre la future mensualité du crédit immobilier et le loyer payé actuellement.

Exemple : votre loyer est de 600€. Votre future mensualité est de 800€. Le saut de charge est de 200€.


L'épargne avant opération
L'épargne avant opération est le montant de l'épargne dont dispose l'emprunteur avant le projet immobilier. Cet épargne peut être sur des supports liquides tels qu'un CEL, PEL, livret ou des placements à long terme tel que l'assurance vie. Une partie de cet épargne peut servir d'apport personnel dans le projet immobilier.


L'apport personnel
L'apport personnel est la somme d'argent disponible que l'emprunteur va investir pour autofinancer partiellement son projet immobilier. Il est d'usage d'apporter l'ensemble des frais dans les banques qui octroient un crédit immobilier avec une caution crédit Logement. Il est néanmoins possible dans certains établissements d'avoir un accord de prêt sans apport dès lors que le projet immobilier soit d'un montant raisonnable (en dessous des 200.000€).


L'épargne après opération
C'est tout simplement la différence entre l'épargne avant l'opération et l'apport personnel. Les banques apprécient que l'emprunteur dispose encore d'un peu d'épargne après la mise en place du prêt immobilier pour subvenir aux imprévus ou à des dépenses futures (achat d'une voiture,…).


La tenue des comptes bancaires
Les comptes bancaires doivent être tenus correctement : le solde des comptes doit être positif en fin de mois, Il ne faut pas (ou peu) avoir de frais d'intervention. Pas de rejet de prélèvement, pas de rejet de chèque. Bref, il faut montrer à la banque que les dépenses actuelles sont maitrisées.


FinancImmo - 20 Bis Avenue Pasteur - 49100 Angers - De Loïc Le Bris